Tout savoir sur le projet RHS

Dans le cadre du projet européen Interreg « Projet Réseau Hainaut Solidaire », plusieurs partenaires franco-belges se réunissent pendant 4 ans. Le projet vise l’accompagnement des habitants pour, d’une part, créer un centre de ressources réunissant des outils et compétences en insertion sociale et d’autre part, valoriser les quartiers par la réappropriation des rues, de leurs espaces verts et communautaires. 

L’équipe du projet Réseau Hainaut Solidaire mobilise des universitaires et des travailleurs sociaux pour créer et tester des méthodologies participatives sur l’identité territoriale des quartiers et la co-éducation. (L’aspect territorial est croisé à l’axe de la co-éducation). Développé sur 2 quartiers pilotes (Quartier Dutemple situé à Valenciennes et le quartier d’Epinlieu situé à Mons), le projet s’étendra sur 20 autres quartiers dans les années à venir. 

La méthodologie de travail : 

– Mobiliser les habitants pour faire un diagnostic de leur quartier

– Inviter les habitants à co-construire des outils grâce à leur participation à des ateliers et à devenir des ambassadeurs du projet et de leur quartier (participer à la réflexion à travers des ateliers et trouver des habitants). 

– Développer des méthodologies qui intégreront une boîte à outils duplicable sur d’autres territoires.

À terme, le projet RHS permettra la création d’une centre de ressources accessible aux acteurs qui souhaiteraient développer la démarche sur d’autres territoires.

Les thématiques abordées :

Le projet RHS a comme objectif de répondre aux besoins et aux difficultés identifiés dans la première phase du projet par le biais de plusieurs axes : la co-éducation, la participation citoyenne et l’identité du quartier.

 

 

La co-éducation : 

Il s’agira de mettre en place des activités autour des enfants (ateliers, fiches pédagogiques, reportages télévisés par une télévision locale, par exemple à et d’amener, progressivement les familles touchées à s’exprimer sur des thèmes liés aux difficultés rencontrées : 

  • Le cadre de vie tel que vécu au quotidien
  • La parentalité, les enjeux et les difficultés éducatives
  • La scolarité des jeunes : le décrochage scolaire, le suivi des devoirs, etc.
  • L’emploi et le non emploi des parents et l’insertion socio-professionnelle des jeunes 
  • Le mal-logement (insalubrité, promiscuité etc.)

La participation citoyenne : 

Tout au long de processus, les habitants seront mobilisés pour développer et améliorer au côté des chercheurs et des partenaires les outils du projet. D’autre part, certains habitants seront formés sur la connaissance de soi, les techniques de communication pour animer et gérer des ateliers, la conduite de réunion et la connaissance et le fonctionnement des structures pour mener des projets sur leur quartier

L’identité du quartier. 

.

Avec le soutien du Fonds Européen de Développement régional.