Les après-midis de la semaine du 1er au 5 mars 2021, le centre social Les Floralies de Marly a organisé des ateliers Slam auprès de jeunes âgés de 9 à 14 ans. Cette action éducative, menée auprès des jeunes, intègre un aspect territorial car elle se situe au cœur d’un quartier populaire et consiste en un espace de parole sur la vie dans la Cité.

 

Le slam, un moyen d’expression des jeunes

L’artiste Jidma, reconnu dans le monde du rap et du hip-hop, est venu de la région parisienne où il réside. Accompagné par Hamid, référent au centre social, il a animé pendant une semaine ces ateliers d’expression autour du slam.

Il s’agissait ici de donner la parole aux jeunes sur la thématique « Mon quartier et moi », de prendre en compte chacun, selon son vécu ou son ressenti.

A partir de petits exercices, Jidma a accompagné et a aidé les slameurs en herbe à trouver des rimes et à développer leurs idées, à les poser sur feuille. En fin de semaine, chaque jeune a pu déclamer son texte devant les autres et discuter sur le choix des mots, des paroles, et sur le message que chacun a voulu faire passer.

Favoriser les liens entre les habitants de différents quartiers

En parallèle, des ateliers d’expression sont menés avec des habitants adultes du quartier, en utilisant d’autres supports comme par exemple l’outil d’animation « motus », qui est basé sur des représentations symboliques à partir d’images.

Cela permet de faire du lien et de favoriser les échanges entre les différents habitants, c’est aussi un moyen de présenter et pouvoir faire découvrir son quartier à d’autres habitants de quartiers belges ou français.

La combinaison d’ateliers menés auprès des différents publics permet de prendre en compte la parole de tous ceux qui vivent dans le quartier, notamment pour les prochaines réalisations d’outils comme la création d’une carte thématique avec les participants au projet.

 

 
Un prochain atelier slam est également prévu avec les 14-17ans.

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu